Skip to main content

Visibilité de nuit

La visibilité de nuit, aussi appelée rétroréflexion, précise les exigences en termes de surface routière de nuit.

 

La mesure pour déterminer la visibilité de nuit est un coefficient de diode électroluminescente R-L. Celui-ci doit être mesuré sur un marquage sec et propre.

Il précise, par rapport à la visibilité de nuit, la luminosité d'un marquage routier et la manière dont celui-ci sera perçu par le conducteur d'un véhicule en l'éclairant avec ses propres phares.

C'est là que se situe le domaine principal d'utilisation des marquages de type II car ceux-ci garantissent une meilleure visibilité de nuit, même sur route mouillée.

Dans ce contexte, ils sont à privilégier fondamentalement par rapport aux marquages de type I et à éviter sur de petits tronçons. En termes de visibilité de nuit, les longues distances sont préférables, par exemple situées entre deux carrefours.
Également sur les autoroutes, routes à deux voies, routes secondaires très fréquentées, ainsi que sur les routes nationales, les marquages de type II doivent toujours être privilégiés.

Si le but recherché est d'effectuer de nouveaux marquages pour une meilleure visibilité de nuit, on ne devrait toujours utiliser que ceux possédant des propriétés de rétroréflexion marquées. Il peut s'agir d'une part, de systèmes avec des produits grossiers de saupoudrage ou avec des ingrédients grossiers. D'autre part, il est également possible d'utiliser des systèmes profilés et des agglomérats.

 

Le meilleur taux d'intégration des billes de verre se situe entre 50 et 60 %, ce qui permet de garantir une rétroréflexion optimale des billes de verre.

Des billes de verre introduites trop profondément brisent la lumière des phares principalement dans la partie des billes de verre qui se situe sous le revêtement routier.

 

Une trop forte intégration de billes de verre a pour effet que la lumière passe au-dessus.

 

Il est également important de veiller à une répartition optimale des billes de verre, de telle sorte qu'il y ait un espace suffisant entre les différentes parties. En cas d'excédent de billes de verre, beaucoup d'entre elles se trouveront dans l'ombre de celles qui sont placées devant. Or, une répartition suboptimale ne peut pas améliorer la visibilité de nuit de manière efficace.

 

Comment nous pouvons vous assister aujourd'hui?

Messagebox Kontaktformular

Messagebox Kontaktformular